La photographie brésilienne à Paris Photo

//La photographie brésilienne à Paris Photo

La photographie brésilienne à Paris Photo

2017-12-01T02:04:24+00:00By |Categories: Évènement Photo Paris|Tags: |

Le Brésil à Paris Photo

Paris Photo a reçu des photographes brésiliens qui ont exposé dans des galeries telles que Bandana-Pinel avec Pedro Motta (photo ci-dessus) et Caio Reisewitz:

 

 

 

Et, Toluca Fine Art qui a exposé les photos de Miguel Rio Branco:

 

Livraria Madalena à Paris Photo

Les photographes brésiliens se sont rassemblé autour de la  Livraria Madalena, qui a participé à Paris Photo les 4 dernières années. Cette année, Editora Madalena (de São Paulo) et Bazar do Tempo (de Rio de Janeiro) se sont associées pour  lancer huit livres de photos.  Les éditrices Claudia Jaguaribe et Ana Cecília Impellizieri Martins, respectivement, étient présentes.

Une belle initiative qui présente un panorama de la production photographique brésilienne à Paris Photo, le plus important salon de la photographie au monde.

 

 

Ainsi, nous avons suivi les signatures des photographes suivants:

Felipe Abreu avec  son livre « Aprox 50,300,000 », qui est le montant des résultats Google pour la recherche en anglais de « Crisis of Immigrants ». Le livre est une sélection retravaillée et ciblée de cette recherche.

 

 

Joaquim Paiva avec « Farsa Truque Ilusões » – L’un des plus grands collectionneurs brésiliens de photographie, le photographe lance son livre avec des photos des années 60-70, anti-conformistes et qui reflètent l’atmosphère politique de l’époque, au Brésil.

Jorge Bodansky avec « Procurando Iracema » – Ce livre a été produit à partir des images de capture de films super-8 réalisé par le cinéaste à Manaus et à la route Trans-Amazonie, qui formaient la base pour le film Iracema de 1974, co-réalisé par Orlando Senna.

 

Betina Samaia avec « Noite adentro Noite Afora » – Son expérience dans le domaine de la psychologie et sa recherche sur conscience de soi sont reflétés dans sa photographie. Scènes de nuit avec une longue exposition où l’éclairage crée une atmosphère magique.

Claudio Edinger avec « Machina Mundi » – Le livre qui apporte des images à la fois concentrées et non ciblées. « Personne ne voit tout concentré, il n’y a pas une telle chose. C’est un mensonge que la photographie a apporté au monde. Même en regardant une photo, vous créez la mise au point sélective ». Plusieurs photos ont été prises avec des drônes.

André Penteado avec « Mission française » qui est le deuxième livre du projet Rastros, traços e vestígios et est le nom par lequel  a été connu le goupe d’artistes français qui sont arrivés à Rio de Janeiro en mars 1816, dans le but d’établir la pays l’enseignement des arts basé sur le modèle de l’Académie française. André a photographié plusieurs sites liés à cette histoire et montré plusieurs descendants de Taunay.

 

Bob Wolfeson – Le célèbre photographe de mode brésilien, a lance son livre avec une sélection par son éditeur en vue de rassembler une série de photos emblématiques de la mode brésilienne, des mannequins et les portraits de personnalités féminines.

Nous recommandons également le lancement de l’Histoire du Brésil en 100 photographies:

Pour savoir plus sur les éditeurs et acheter les livres photos sur leurs sites:

www.estudiomadalena.com.br

www.bazardotempo.com.br

 

Les Photographes à l’Ambassade du Brésil

Les photographes présents à Paris Photo ont été invités par l’Ambassadeur Paulo Cesar de Oliveira Campos pour une présentation de leur travail à l’Ambassade du Brésil à Paris.

 

 

Claudia Jaguaribe aux Éditions Bessard

Claudia Jaguaribe a lancé son livre avec Pierre Bessard, réalisé en deux formats: un « collector » à 30 exemplaires et un sous forme de livret à 500 exemplaires. Pour en savoir plus, lisez notre article, cliquez ici.

Sebastião Salgado à Polka Galerie

La Polka Galerie célèbre ses 10 ans en l’honneur de Sebastião Salgado, qui a rempli le vernissage lors du Paris Photo, avec la présence du photographe.

 

Iandé – La Photographie brésilienne à Paris au  La Réserve Paris Hôtel

Le projet Iandé – La photographie brésilienne à Paris, qui vise à accroître la présence de la photographie brésilienne en France, a réuni des photographes, des galeristes et des conservateurs pour leur pré-lancement à l’hôtel La Réserve Paris. Iandé signifie « Nous2 en Tupi-Guarani, pronom inclusif. Cela signifie inclure tout les acteurs de la scène photographique en France et oau Brésil dans le processus de création et de développement de ce projet.

Inadé est déjà sur Instagram, cliquez aqui.

Fondation Calouste Gulbekian

Une exposition «Images Voyageuses», décrivant les premiers photographes qui ont exposé à Paris dans les années 1950 en France. Voir ici.